• Parc de Schoppenwihr 68 : Son histoire

    L'allée des platanes

    Vers 1750, Schoppenwihr est une grande ferme isolée au milieu de laquelle s'élève une belle demeure Alsacienne.  Petit à petit un parc se dessine autour d'elle et une petite rivière se détourne pour alimenter un étang.

     

    Parc de Schoppenwihr 68 : Son histoire

    Le grand étang

    Cent ans plus tard, il y a quatre étangs, de larges prairies ou trônent des chênes centenaires. La grande allée de platanes est créée, des arbres rares et exotiques sont plantés.

     

    Parc de Schoppenwihr 68 : Son histoire

    Les platanes perdent leur écorce, ils muent

    Vers 1900, le parc est splendide. Un jardin clos derrière la Maison, abrite les serres et un immense potager fleurit. C'est l’âge d'or de Schoppenwihr.

     

    Parc de Schoppenwihr 68 : Son histoire

    En 1930, le paysagiste, Achille Duchêne se voit confier la tâche d'embellir la propriété.

     

    Parc de Schoppenwihr 68 : Son histoire

    Quand j'étais enfant père me disait que cette maison était celle de Blanche Neige et des sept nains

     15 ans plus tard, le parc devient le théâtre des plus violents combats de le poche de Colmar. Le château et la ferme sont détruits. Le parc, au printemps 1945, ressemble à un paysage lunaire : les arbres ont beaucoup souffert. Schoppenwihr est en ruine.

     

    Parc de Schoppenwihr 68 : Son histoire

    Le long du chemin botanique

     Aujourd'hui, les arbres semblent avoir repris une taille et une vigueur hors du commun.
    Source site du parc

     
     

    3 commentaires
  •  

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    Pour revenir dans la ville, mes neveux ont emprunté

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    le chemin qui longe les vignes,

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    passe derrière les remparts, traverse un espace fleuri,

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    une aire de jeu et de repos

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    pour aboutir derrière l’église.

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    Il était assez tard,

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    le soleil commençait par se coucher.

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    L’ambiance était claire obscure

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    donnant à la balade des airs de romance.

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    Quitte à choisir

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    entre la montée et la descente

    Kaysersberg 68 : 6/6 En descendant du château

    c’est ce chemin que je préfère.

     
     

    5 commentaires
  • Le Taxodium à gauche et l'île d'Agathe à droite

     Sur la rive du grand étang se dresse un des plus anciens Taxodiums d'Europe

    Pneumatophores

    (Cyprès chauve) au tronc atteignant près de 5m de circonférence qui a la particularité de respirer

    par ses racines qui émettent près de l’eau, vers l’air libre, des apophyses en forme de pain de sucre

    appelées "pneumatophores".

    Fruits de l'arbre

     

     
     

    3 commentaires
  • Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    Dans mes articles précédents,

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    je disais que le vue sur Kaysersberg

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    Vue sur l'église

    et les environs était magnifique

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    Vue sur la plaine d'Alsace et la Forêt Noire

    depuis la montée vers le château et

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    surtout depuis le sommet du donjon.

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    Vue sur le vignoble

    Mon neveu et sa compagne

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    La ville neuve s'étire vers le fond de la vallée

    ne se sont pas privées

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    de faire fonctionner leurs appareils.

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    Ils m’ont donné de nombreux clichés

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

    que je partage avec vous. 

    Kaysersberg 68 : 5/6 Vue sur la ville et environs

     
     

    3 commentaires
  • Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    Le château construit entre le XIIIème et le XVIème siècle est un bon représentant des forteresses de garnison qui permettaient de surveiller toute la vallée.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    Du château on a un magnifique point de vue sur la ville et la région.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    L’énorme donjon cylindrique, est un des plus vieux donjons ronds d'Alsace.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    Un escalier en béton moderne d’une centaine de marches remplace les échelles médiévales.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    L’escalier mène au sommet d’où la vue est splendide.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    Pour arriver au château il a fallu grimper ces marches

    Cette tour maîtresse crénelée est plantée du coté le plus vulnérable du château.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

     

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

     

    Ce n'était donc pas un donjon d'habitation mais une tour de défense ultime.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    Durant la montée on peut se reposer sur ce banc


    À sa base, une plate-forme montre les traces des anciens bâtiments.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    La porte originale du donjon devait être l'ouverture située au 1er étage, mais

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    pour faciliter l'accès des visiteurs, une porte a été aménagée plus bas.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

    Ce qui reste du logis seigneurial possède des fenêtres en arc brisé.

    Kaysersberg 68 : 4/6 Le château impérial

      Le château s’appelle le Schlossberg.  

     
     

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique