• Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

    Grabby Junior est un splendide corbeau

    Mon amie a trois chiens et quelques chats qui s’entendent à merveille. Mais elle nourrit aussi des oiseaux de passage qui s’abattent sur sa mangeoire, d’autres sédentaires qui ont trouvé une main nourricière. Une famille d’écureuils se plait également à venir grignoter les graines ou autres friandises posées dans la mangeoire.

    Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

    Grabby Junior sur la mangeoire

    Parmi les habitués il est un couple de corbeau que mon amie appelle affectueusement « les Grabbys ». Le couple a donné naissance cette année à deux superbes oiseaux, un mâle et une femelle. Cette dernière est plus timide que son frère Grabby Junior.

    Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

    Lorsque Michèle lui donne des croquettes sur la rambarde de la terrasse il vient près d’elle tandis que la femelle attend que mon amie rentre dans la maison pour en faire autant. Nanook le chat blanc aime se reposer sur la rambarde. Il ne craint pas le grand oiseau noir et ce dernier ne craint pas ce petit félin comme l’atteste ce que mon amie vient de m’écrire :

    Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

     L'autre jour Grabby Junior a choppé la queue de Nanook, le chat blanc, quand ils étaient tous les deux sur la rambarde. Le chat s'est retourné, indigné, puis, en voyant qui l'avait tiré par la queue, a décidé qu'il valait peut-être mieux faire semblant de n'avoir rien remarqué.

    Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

    J'étais écroulée. Ils sont restés là tous les deux, impassibles...

     
     

    4 commentaires
  • Mon amie emploie souvent le terme « les affreux »

    en parlant de ses trois chiens qui mettent de l’animation dans son quotidien.

    Ils sont attentifs au moindre bruit

    tant et si bien que lors de notre dernière conversation par Skype

    ils ont filé hors de la maison lorsqu’ils ont entendu

    le chien de mes voisins qui aboyait.

    Ils ont cru que le chien était dans leur jardin.

    Toujours est-il que Kuali, Émilie et James sont heureux.

    Ils aiment s’ébattre sur la propriété.

    Ils courent, gambadent, se chamaillent explorent le moindre recoin. Il arrive que James se baigne dans une des mares. Des « affreux » vraiment heureux !

     
     

    4 commentaires
  • Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    Nés en octobre, novembre et décembre 2015,

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    les trois chiens de mes amis forment un trio infernal

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    en ce sens qu’ils aiment les jeux dangereux.

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    Ils gambadent sur toute la propriété,

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    se rejoignent pour sauter les uns sur les autres.

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    C’est à celui ou celle qui se couchera en premier.

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    Émilie la Plott Hound adore se laisser attraper

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    au cou par le petit terrier tibétain.

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    Kuali le plus grand, et peut-être le plus raisonnable connaissant sa force, est en général l’observateur.

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    Ces chiens sont vraiment heureux.

    Nouvelles du Canada 151 : Jeu dangereux

    Mes amis les ont recueillis lorsqu’ils avaient sept mois.  

     
     

    4 commentaires
  • Nouvelles du Canada 150 : Le banc de mes rêves

    Lorsque j’ai un coup de blues,

    Nouvelles du Canada 150 : Le banc de mes rêves

    je m’imagine assise sur le banc que Bob vient

    Nouvelles du Canada 150 : Le banc de mes rêves

    d’installer au bord d’une petite mare sur sa propriété.

    Nouvelles du Canada 150 : Le banc de mes rêves

    Ce banc est très beau, quelque peu abîmé,

    Nouvelles du Canada 150 : Le banc de mes rêves

    il lui a été donné par un hôtelier qui n’en trouvait plus l’utilité.

    Nouvelles du Canada 150 : Le banc de mes rêves

    Bob, qui a multiple talents, l’a restauré lui redonnant un siège et en astiquant dossier, pieds et bras.

    Nouvelles du Canada 150 : Le banc de mes rêves

    Le banc est comme neuf il a retrouvé une nouvelle vie dans un petit paradis.

     
     

    6 commentaires
  • Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    J’ai vu ces fleurs pour la première fois en 1967 lors de mon séjour en Alaska.

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    Je les connaissais à l’époque sous le nom de fireweeds (herbes à feu).

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    C’est qu’elles apparaissent en premier après un feu de forêt.

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    Je les ai revues durant l'été 1988 sur les cendres du mont Saint Helen.

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    Pour moi ces fleurs font partie des souvenirs de vacances.

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    J’ai une belle photo de mon époux tenant un épilobe

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    qu’il venait de cueillir pour son herbier alors qu’on était au Canada.

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    J’ai demandé à mon amie si ces fleurs poussaient sur sa propriété.

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

    La réponse est venue rapidement en photos après la tonte des hautes herbes.

    Nouvelles du Canada 149 : Fireweeds Épilobes

     J’ai appris que ces plantes poussaient dans tout l'hémisphère nord. 

     
     

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique