• Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    Kuali

    Une expression vieille comme le monde qui signifie qu’on ne s’entend pas comme le font les chats et les chiens.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    Chez mes amis du Canada cette expression est obsolète.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    Chiens et chats s’entendent parfaitement.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    La preuve en images.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    Kuali et James

    Ce jour-là les animaux s’amusaient dans le jardin avec un grand bâton, c’était à celui qui allait le subtiliser à Kuali.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    Ce dernier est le plus grand, il ne se laisse pas faire et garde son trésor au nez et à la barbe des autres.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    James est le plus petit mais le plus hardi.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    Il rôde se détourne dans l’espoir de distraire Kuali afin qu’Émilie puisse saisir le bâton.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    Mais aucune ruse ne réussit.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    Même le passage de Nanook le chat ne perturbe pas Kuali qui garde patte mise sur son bien.

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    James et son collier anti-fugue

    Finalement tous rentrent dans la maison Peggy-Sue et Émilie les jeunes chiennes

    Nouvelles du Canada 157 : Comme chiens et chats

    partagent le canapé avec Boubbah le vieux chat âgé de 19 ans. 

     
     

    7 commentaires
  • Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    "Allez-y, cachez vous, je suis le plus grand je serai le chat"

    Les habitués de mon blog savent que mon amie n’est pas restée longtemps sans chien.

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    Le terrain est grand

    Un an à peine après la mort de son dernier compagnon,

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    Il y a beaucoup d'endroits pour se cacher.

    elle a recueilli trois chiots qui ne pouvaient pas rester chez leurs maitres,

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    "Kuali ne regarde pas où je vais"

    c’était en 2016. Cette année sa petite meute s’est agrandie

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    "Là, dans les iris se serait une bonne cachette"

    avec la venue d’une demoiselle pitbull que ses maitres voulaient faire euthanasier car dans la région vers laquelle ils déménageaient

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    "Mieux près des pavots dans les hautes herbes"

    refuse ces chiens. Le vétérinaire a refusé de tuer la chienne

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    "Zut c'est là que se cache Peggy Sue"

    âgée de deux ans et a téléphoné à mes amis.

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    Il faut que je me cache plus loin

    Ces derniers ont recueillis la chienne Peggy Sue,

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    "Émilie ne viens pas par ici, Kuali m'a vu, il veut que je cherche avec lui"

    ils l’ont confiée un mois à un ami dog whisperer pour être certain qu’elle s’intègrerait à leur bande :

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    "Tu penses qu'elles sont de l'autre côté de la mare"

    Kuali le retriever, Émilie le plot hound et James le terrier tibétain. Aujourd’hui tout ce petit monde s’entend à merveille.

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    Peggy-Sue ne bouge pas, elle est bien cachée

    Dimanche les quatre chiens ont joué à cache-cache dans les hautes herbes qui envahissent la propriété.

    Nouvelles du Canada 156 : Partie de cache-cache

    Finalement c'est Peggy-Sue qui a gagné

      

     
     

    7 commentaires
  • Nouvelles du Canada 155 : Un jardin extraordinaire

    Comme Michèle et son époux travaillent tous les deux, ils n’ont guère le temps de s’occuper de leur grand jardin gagné sur la forêt.

    Nouvelles du Canada 155 : Un jardin extraordinaire

    Lilas de Californie

    D’autre part, la pluie et le froid perdurent.

    Nouvelles du Canada 155 : Un jardin extraordinaire

    Plus que rares sont les journées ensoleillées.

    Nouvelles du Canada 155 : Un jardin extraordinaire

    Près de l'entrée

    Du coup je n’ai pas eu de photos avant dimanche. On est en juin et sur Malcom Island la température extérieure n’atteint pas les 10°.

    Nouvelles du Canada 155 : Un jardin extraordinaire

    Un parterre envahi par les herbes

    Mon amie est au bord du désespoir. Elle me dit souvent : « Je ne crains pas d’affronter les hivers rudes et enneigés, mais je désespère de ne jamais avoir d’été. »

    Nouvelles du Canada 155 : Un jardin extraordinaire

    Pavots au milieu des hautes herbes

    Actuellement, dans son bureau au travail, il n’y a plus de chauffage bien que la température dans la pièce ne dépasse pas les 10°.

    Nouvelles du Canada 155 : Un jardin extraordinaire

    Du coup mon amie bosse habillée avec à ses pieds une chaufferette.

    Nouvelles du Canada 155 : Un jardin extraordinaire

    Je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de personnes qui travailleraient dans ces conditions.  Vivement qu’il fasse plus chaud par chez elle !    

     
     

    7 commentaires
  • Nouvelles du Canada 153 : Émilie, une vie de chien

    Mon amie vient de m’envoyer ces photos qui résument ce qui se passe tous les matins. Michèle travaille sur l’île de Vancouver.

    Nouvelles du Canada 153 : Émilie, une vie de chien

    Elle prend le premier ferry pour franchir le bras de mer qui sépare l’île sur laquelle elle habite pour rejoindre celle sur laquelle elle travaille. Pour ce faire elle se lève à 5h30. Bob, son époux travaille sur place, il peut donc dormir plus longtemps.

    Nouvelles du Canada 153 : Émilie, une vie de chien

    Émilie, la chienne, guette le lever de Michèle pour plonger dans le lit. Sur cette place encore chaude du corps de sa maîtresse la chienne s’endort immédiatement. « Pauvre bête ! »

     
     

    9 commentaires
  • Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

    Grabby Junior est un splendide corbeau

    Mon amie a trois chiens et quelques chats qui s’entendent à merveille. Mais elle nourrit aussi des oiseaux de passage qui s’abattent sur sa mangeoire, d’autres sédentaires qui ont trouvé une main nourricière. Une famille d’écureuils se plait également à venir grignoter les graines ou autres friandises posées dans la mangeoire.

    Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

    Grabby Junior sur la mangeoire

    Parmi les habitués il est un couple de corbeau que mon amie appelle affectueusement « les Grabbys ». Le couple a donné naissance cette année à deux superbes oiseaux, un mâle et une femelle. Cette dernière est plus timide que son frère Grabby Junior.

    Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

    Lorsque Michèle lui donne des croquettes sur la rambarde de la terrasse il vient près d’elle tandis que la femelle attend que mon amie rentre dans la maison pour en faire autant. Nanook le chat blanc aime se reposer sur la rambarde. Il ne craint pas le grand oiseau noir et ce dernier ne craint pas ce petit félin comme l’atteste ce que mon amie vient de m’écrire :

    Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

     L'autre jour Grabby Junior a choppé la queue de Nanook, le chat blanc, quand ils étaient tous les deux sur la rambarde. Le chat s'est retourné, indigné, puis, en voyant qui l'avait tiré par la queue, a décidé qu'il valait peut-être mieux faire semblant de n'avoir rien remarqué.

    Nouvelles du Canada 153 : Grabby Junior

    J'étais écroulée. Ils sont restés là tous les deux, impassibles...

     
     

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique