• Dès qu’on a le dos tourné les crabes s’installent sur le lit. Ils entrent par le dessous de la porte, leurs pattes crissent sur la terre battue du sol. Le vent agite les palmes qui caressent le toit en tôle. Crabes, palmes, ravets (gros cafards) etc. sont à l’origine des bruits qu’on entend la nuit. Mais je n’ai pas encore pu expliquer les autres bruits, comme des plaintes étouffées, des gémissement voire des miaulements, des pas feutrés etc. Ce jour là Elvire me demande comment est la vie dans mon pays, si elle est plus facile qu’en Haïti ? Je lui explique qu’il faut travailler pour vivre. En hiver, il faut se chauffer, que tout coûte de l’argent. En somme c’est pareil sinon encore plus difficile. Elle s’en retourne un peu déçue croyant qu’autre part c’était mieux. Quelques jours plus tard elle se jette à mes pieds et m’embrasse avec les larmes aux yeux. « Vous savez, les bruits que vous entendiez la nuit, ce sont ceux faits par les boat people qui se cachaient derrière la propriété. Ils sont partis sur un bateau, je devais le prendre aussi avec mon oncle. On avait payé la traversée, plus de 1 250 $ par personne (salaire moyen 10 $ mensuel). Comme vous m’avez expliqué les difficultés pour entrer aux USA, la mise en quarantaine, voire l’expulsion. J’ai renoncé au voyage. Ils sont tous morts, le bateau a coulé, seul le capitaine est revenu. » Elvire m’a rapporté tout cela, elle était très reconnaissante estimant que je lui avais sauvé la vie. Parler des boat people est défendu. M’en parler est un signe de grande confiance.

    votre commentaire

  • Hier il a fait beau sur Malcom Island, petite île située entre Mainland et Vancouver Island en Colombie britannique. Mon amie, son époux et deux de leurs chiens on fait une superbe balade en bord de mer au lieu dit Sam’s Place. Elle me fait partager ses sorties grâce aux photos et vidéos prises sur place. Quant à moi je vous invite au dépaysement à travers cet article. Vue sur Mainland et Mount Stevenson (3 pics).
    Sur la plage des chevaliers recherchent leur nourriture parmi les galets en poussant de petits cris stridents.
    Kayak, presque 16 ans, se repose au pied d’un tronc de bois mort rejeté par l’océan, Pippo, sa sœur, fait de même. Mon amie se promène le long du rivage.
    Je l’accompagne en pensées. Bonne promenade à vous aussi.


    votre commentaire
  • En ce moment Coco Rosier un chanteur Haïtien et un grand nombre de personnes de bonne volonté sont en train de faire une exposition au Koïfhus afin de collecter des fonds pour le reboisement en Haïti. Je salue cette initiative avec ferveur. Le déboisement est un grand problème sur cette île où l’éclairage des campagnes et des bidonvilles est fait à la lueur des feux de bois. Il en est de même pour la cuisine. J’ai vécu une dizaine d’années à Port au Prince et au Cap Haïtien (voir les articles : Ma vie en Haïti) et malgré mes efforts jamais je n’ai pu convaincre les métayers de mon époux de laisser les jeunes pousses qu’on venait de planter. Ils avaient des excuses pour tout. Les jeunes feuilles servent à faire des tisanes etc. J’ai bataillé durant des années à l’échelle de mon jardin personnel afin qu’on n’arrache pas ce que je venais de mettre en terre. Je n’ai eu gain de cause qu’en sanctionnant les gens de maison qui, chez nous, manquaient de rien et en menaçant les voisins. Si j’écris ces quelques mots c’est avec l’espoir que l’argent récolté serve non seulement à planter mais aussi à garder les lieux de plantations et surtout à éduquer le peuple, sinon ce sera peine perdue comme cela l’a été tant de fois par le passé.

    votre commentaire
  • Arbre tropical de taille moyenne pouvant atteindre une hauteur de 15 à 20m, dont la silhouette générale est assez ronde, au feuillage dense et bien couvrant, il donne des fruits qu’on appelle parfois cerises de Chine. Il possède des feuilles composées. Elles sont pennées, ce qui signifie qu'elles sont formées d'un nombre pair de folioles et qu'il n'y en a pas en position terminale. Les folioles, au nombre de 2 à 8 par feuille, mesurent chacune de 5 à 10 cm de longueur. Le dessus du limbe est d'un vert assez foncé et d'aspect vernissé, le dessous est plutôt grisâtre et d'aspect mat. Avant d'atteindre cette coloration à plein développement, les jeunes feuilles présentent une teinte rouge cuivré brillant puis vert tendre. Les fleurs sont de petite taille (4 à 5 mm de diamètre chacune) et de couleur blanc rosâtre à blanc verdâtre. De quel arbre s’agit-il ?

    votre commentaire
  • Le gigantesque incendie qui a ravagé hier soir, après 22h30, la toiture d'une résidence de 42 logements à Colmar, a été maîtrisé vers 3h du matin. Il n'a fait aucune victime. Les investigations sur son origine ont débuté avec les experts incendies et les enquêteurs de la police judiciaire. Les locataires décrivent un climat d'insécurité dans l'immeuble depuis trois semaines suites à plusieurs incendies de voiture.

     

    Cliquez sur les photos pour voir les articles des DNA, du journal L’ALSACE et leurs diaporamas.

     


    votre commentaire