• Ciel d’Alsace 410

    Une journée qui s’annonce belle. Le soleil est présent, le ciel est bleu.

    Ciel d’Alsace 410

    Le nouveau toit des voisins

    Je vous souhaite une bonne semaine.

     
     

     

     


    5 commentaires
  • Ingersheim : Silence ça pousse

    En ce dimanche qui s’annonce plutôt maussade, un peu de couleurs.

    Ingersheim : Silence ça pousse

    Le jardin de Gaby est vraiment un jardin bio.

    Ingersheim : Silence ça pousse

    Certaines plantes y poussent comme à l’état sauvage.

    Ingersheim : Silence ça pousse

    De temps en temps, et selon son humeur,

    Ingersheim : Silence ça pousse

    Tulipe

    Ingersheim : Silence ça pousse

    Gaby ajoute çà et là une nouvelle fleur.

    Ingersheim : Silence ça pousse

    Primevères

    Comme les kalanchoés et les gerberas.

    Ingersheim : Silence ça pousse

    Gerberas

    Ingersheim : Silence ça pousse

    Kalanchoés

     
     

     


    4 commentaires
  • Ingersheim : Univers fantastique

    L’univers fantastique de Gaby

    Jeudi il faisait soleil et le vent soufflait fort.

    Ingersheim : Univers fantastique

    Au jardin de Gaby les moulins tournaient à qui mieux mieux.

    Ingersheim : Univers fantastique

    Le vieux pommier en fleurs

    Dommage je n’ai pas pensé faire une vidéo.

    Ingersheim : Univers fantastique

    Qu’à cela ne tienne j’ai malgré tout mis quelques photos dans mon APN.

    Ingersheim : Univers fantastique

    Petit camélia deviendra grand

    Il avait plu la veille.

    Ingersheim : Univers fantastique

    Le vieux lilas blanc

    La pluie et le vent avaient eu raison de plusieurs plantes qui courbaient la tête.

    Ingersheim : Univers fantastique

    Les arbres et les arbustes par contre étaient chargés de fleurs.

    Ingersheim : Univers fantastique

    Cerisier en fleurs et forsythia

    Ingersheim : Univers fantastique

     
     

     


    7 commentaires
  • Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    Riley le nouvel arrivant

    Riley le nouvel arrivant est désormais bien intégré.

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    Riley et James

    Il profite, avec ses amis, d’un bel après-midi pour gambader sur le domaine de ses propriétaires.

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    Kuali et Riley

    Rares sont les journées ensoleillées.

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    Émilie

     

    Alors il faut en profiter.

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    Les quatre copains

    Kuali n’hésite pas à se jeter dans la mare pour un bain rafraîchissant.

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    Riley quémande des bisous de sa maîtresse et les lui rend.

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    C’est vraiment agréable la vie de chien dans cet environnement !

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

     

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    "Passe-moi ton bâton"

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

     

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    "Je porte un collier spécial qui m'empêche de passer entre les mailles de la clôture"

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

    "J'aime les câlins"

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

     

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

     

    Nouvelles du Canada 167 : Quatre copains

     

     

     
     

     


    9 commentaires
  • Quelle journée !

    La journée avait bien commencé. Je roulais vers Souffelweyersheim avec Adrien.

    Quelle journée !

    Il ne pleuvait pas. Nous étions contents de rejoindre Aurélien et sa compagne pour partager le repas de midi au restaurant.

    Quelle journée !

    La nature était belle, les arbres en fleurs. Nous sommes arrivés à l’heure juste à temps pour rejoindre l’auberge à pieds. Hélas à peine avais-je entamé le parcours que mon cœur s’emballa.

    Quelle journée !

    Malgré tous mes efforts pour arrêter la crise la tachycardie persista. Pauvre Adrien ! Il réagit au quart de tour. Il voulait que son frère cherche la voiture.

    Quelle journée !

    Mais têtue, croyant que la crise s’arrêterait, je continuais de marcher jusqu’au restaurant. Là il fallut l’admettre pas possible de rester. Il faut appeler le Samu.

    Quelle journée !

    Aurélien aperçoit une ambulance arrêtée au feu rouge. Il appelle le chauffeur «  ma tante ne se sent pas bien pouvez-vous venir ? » Waouh à partir de là tout s’enchaîne.

    Quelle journée !

    Je suis prise en charge par une adorable bénévole et son collègue qui appliquent le protocole à la lettre.

    Quelle journée !

    J’ai beau répéter que c’est du Bouveret qu’il me faut une injection de Striadyne, rien n’y fait le protocole est au commande. Un médecin est appelé etc. Pour finir trois véhicules sont, si je puis dire, à ma disposition avec tous leurs occupants : bénévoles, ambulanciers, médecins, infirmière et pompiers.

    Quelle journée !

    Seulement sept personnes très attentionnés et très sympathiques. Le Bouveret est bien avéré, l’infirmière met la perfusion en place. La seringue de striadyne est prête, lorsque, oh miracle ! Monsieur S… entrebâille la porte de l’ambulance.

    Quelle journée !

    Et là ! Les battements de cœur ralentissent la tachycardie s’arrête.  Tous se mettent à rire et Mr S… devient Mr striadyne. On me libère, mes neveux sont soulagés. Tout est bien qui finit bien.

    Quelle journée !

    (Finalement la crise a duré deux bonnes heures.)Du coup je suis fatiguée. 

     
     

     


    10 commentaires