• Nouvelles du Canada 101 : Sauvetage d’un Martin pêcheur

    Nouvelle du canada 101 : Sauvetage d’un Martin pêcheur

    Martin pêcheur d'Amérique

    Mon amie vient de me conter un incident survenu jeudi matin sur le lieu de son travail. Elle travaillait lorsqu’un bruit assourdissant la fit sursauter ainsi que sa collègue Mary. On aurait dit un impact de balle contre une vitre. Curieuse elle est sortie. Elle trouva, couché au sol, un martin pêcheur. L’oiseau venait de se cogner fortement à la vitre. Il était vivant mais ne bougeait plus. Elle emporta l’oiseau, le déposa sur une nappe mise au fond d’un carton d’archivage et ferma à moitié le couvercle. Elle espérait qu’il récupérerait lentement mais sûrement. C'est ce qu'il fit au bout de cinq longues heures.

    Nouvelle du canada 101 : Sauvetage d’un Martin pêcheur

    Lorsqu’il bougea enfin mon amie et sa collègue emportèrent la boîte sur le gazon tout proche. Michèle ôta le couvercle et mit sa main sous l’oiseau qui s’agrippa à ses doigts. Des cris se firent entendre. Les deux femmes levèrent les yeux. Sur la plus haute branche d’un conifère la femelle du martin pêcheur poussaient des cris. Était-elle en train d’appeler celui qu’elle attendait depuis l’incident, toujours est-il que le mâle s’envola. Se laissant porter par le courant il décrivit des cercles en montant de plus en plus haut. Lorsqu’il rejoignit la femelle ce fut de joyeuses retrouvailles avec cris interposés. Puis les deux oiseaux passèrent au-dessus de mon amie et de Mary en décrivant des cercles pour finalement s’éloigner. Mary était folle de joie, elle disait : " They are thanking us, they say thank you."

    Nouvelle du canada 101 : Sauvetage d’un Martin pêcheur

    Durant des heures l'oiseau ne bougea pas mais avait régurgité une boulette

    " Le martin-pêcheur d'Amérique est un oiseau solitaire hors de la saison de reproduction. Ce sont des oiseaux qui défendent leur territoire de reproduction et le mâle poursuit les intrus jusqu'à l'extérieur des limites de son territoire. Il hérisse les plumes de sa huppe en cas de perturbation. Pendant la pêche, il reste perché pour localiser une proie et une fois repérée, il fonce dans l'eau à l'aveuglette pour l'attraper et l'avaler. Il lâche de son estomac des boulettes de régurgitation qui constituent les parties non-comestibles de sa proie comme les os, les plumes, les poils, les écailles, etc." Texte Wikipédia

     
     
    « Un soir d’étéCiel d’Alsace 278 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Juillet 2016 à 12:14
    Bonjour Marylou,
    Quelle belle histoire. Et ce couple de Pivert lui ont dit merci, incroyable ! Merci Marylou pour ce beau partage. Bonne journée, grosses bises Véronique
    2
    Dimanche 24 Juillet 2016 à 13:36
    lavandine
    Une belle histoire et une chance de pouvoir profiter d'un martin pêcheur durant quelques heures car en général on a du mal à les voir.
    Bisous et belle journée. 
    Lavandine
    Http://lorgnettedunjour.canalblog.com
    3
    Dimanche 24 Juillet 2016 à 14:49

    Une belle histoire, est-ce ton amie qui a sauvé tant de chiens ?? la même 

    bisous

    4
    Sony@ 972
    Dimanche 24 Juillet 2016 à 17:16
    Une belle histoire
    Merci pour ce temps de partage
    Bon dimanche
    Gros bisous
    5
    Dimanche 24 Juillet 2016 à 21:59

    bonsoir ma belle , voilà une belle histoire qui finit bien ,du côté météo ,beau soleil encore que le matin ,la pluie allait arriver tant c'était gris ,bonne soirée ,bisous

    6
    Lundi 25 Juillet 2016 à 10:38

    Bonjour Marylou, une histoire vraie qui finit bien...

    J'ai mis d'autres vues de la plage sur mon blog ce matin..

    Bon lundi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :