• Noël en Alsace : Rois Mages

    La visite des Mages est célébrée le 6 janvier, jour de l'Épiphanie. En France, toutefois, cette fête est repoussée au premier dimanche suivant le 1er janvier. 

    En Alsace, à l’Épiphanie, il est de coutume que les enfants de la paroisse, menés par trois enfants vêtus du costume des Rois Mages et coiffés d’une couronne, aillent en cortège à travers les rues du village. De maison en maison, ils donnent un petit spectacle rappelant l'adoration des Mages devant le Christ Nouveau-Né en proposant leur protection aux habitants en échange de nourriture, de friandises ou de quelques pièces. Si leur demande est satisfaite, ils inscrivent « C+M+B » ainsi que le millésime (par exemple, 20+C+M+B+11 pour 2011) au dessus de la porte. Ces initiales peuvent être interprétées comme celles des Rois Mages (Caspar, Melchior & Balthasar), mais peuvent également être lues comme l'acrostiche de « Christus Mansionem Benedicat », « que Christ bénisse cette maison ». Malheur à celui qui refuse de faire un geste ! Il est bruyamment envoyé au diable, à grands coups de crécelles.

    Autre version de cette coutume :

     

     

    Une coutume en Alsace Moselle, pour l'Épiphanie veut que trois enfants déguisés et grimés en Rois Mages aillent de maison en maison pour chanter un petit chant de Noël devant la crèche et ils reçoivent quelques piécettes : alors ils chantent "Que Dieu bénisse cette maison ses habitants et leurs enfants", mais malheur aux radins, qui ne donnent rien alors là le chant est tout autre  "Vous n'avez pas fait de don, puisse votre chemise rester collée à votre popotin. Et pareil pour vos enfants". Rarement chanté car devant cette malédiction gênante, les gens donnent, ne sait-on jamais !

     

    « Ma vie en Haïti 35Encore des voeux pour l'an neuf »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :