• Ma vie en Haïti 43

    http://i54.tinypic.com/291f5tj.jpg Un jour alors qu’on retournait en voiture au Cap Haïtien j’ai cru voir au loin une tempête de poussière voire de sable. En effet, en plein dans la zone désertique (la pampa haïtienne comme disait Laurent), là, où, on ne voit personne sauf des cactus le long de la route, un énorme nuage s’élevait au loin.Finalement j’ai entrevu un véhicule genre Land Rover qui soulevait ce nuage. http://i53.tinypic.com/2my6e6p.jpgLa voiture roulait très vite, lorsqu’elle a croisé la mienne, j’ai réalisé que, ce que je croyais être un nuage de poussière, était des centaines de billets d’une gourde qui s’échappaient de la fenêtre passager arrière gauche. Laurent, l’assistant de mon époux, s’écria : « dépêchez-vous, quittez les lieux, c’est le président qui jette des billets. » La grosse voiture venait juste de nous croiser que des gens arrivèrent sur la route. Ils ramassèrent le peu qu’ils trouvèrent et s’en retournèrent derrière les cactus. http://i53.tinypic.com/2h2ozuf.jpg Jamais je n’avais vu des hommes dans cette région et pourtant j’y passais tous les week-end depuis six mois. Je m’y étais déjà arrêtée pour faire des photos. Ce jour-là j’ai vu, au propre et non au figuré, ce que signifiait l’expression : jeter l’argent par les fenêtres.

    « Ciel d’Alsace 10G…..comme Glycine »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :