• Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 5/6

    L'ours noir (Ursus americanus) est l'ours le plus commun en Amérique du Nord. Il se rencontre dans une aire géographique qui s'étend du nord du Canada et de l'Alaska au nord du Mexique, et des côtes atlantiques aux

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 5/6

    côtes pacifiques de l'Amérique du Nord. Il est présent dans un bon nombre d'États américains et dans toutes les provinces canadiennes. Il préfère les forêts et les montagnes où il trouve sa nourriture et peut se cacher.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 5/6

    Plus petit que l'Ours brun et l'Ours blanc, cet animal présente une couleur de fourrure plus ou moins foncée selon les régions allant du noir au blanc (la fourrure blanche est provoquée par un caractère récessif), en passant par le rougeâtre et le gris argenté.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 5/6

    On le nomme donc à tort « ours noir ». Source Wikipédia

     
     

    8 commentaires
  • Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 4/6

    En cette journée ensoleillée les fauves paressent au soleil.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 4/6

    Tandis qu’un de leurs lointains cousins en fait autant.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 4/6

     
     

    10 commentaires
  • Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 3/6

    Dans le fond on aperçoit la partie arrière d'un watusi

    Après l’enclos des daims la balade dans la partie Zoo du parc continue par une visite chez les girafes.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 3/6

    Le parc accueille, depuis octobre 2006, une plaine africaine au cœur du Jardin zoologique.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 3/6

    Une cohabitation de plusieurs espèces animales vivant dans la savane africaine : girafes, antilopes, watusis et autres animaux du même biotope.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 3/6

    Un girafon près de sa mère

    Cet aménagement est l’une des étapes de la requalification du zoo,

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 3/6

    elle a été accompagnée de la rénovation de certains enclos, comme celui des crocodiles.

     
     

    11 commentaires
  • Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 2/4

    L'enclos des daims

    De passage à lyon la visite du parc est un must. Il faut prendre son temps pour flâner dans les allées et faire un tour au zoo. Rares sont les personnes qui n’aiment pas ce coin. Aurélien et Joëlle y ont passé un bon moment.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 2/4

    Sur le site du parc on peut lire :

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 2/4

    « Situé sur les berges du Rhône, en plein cœur de Lyon, ses 117 hectares, font du Parc de la Tête d'Or, le plus grand parc urbain de France.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 2/4

    Totalement dédié aux loisirs, à la découverte et à la détente, ses espaces verts sont le théâtre de nombreuses activités: zoo, manèges, boutiques, spectacles, balades en poneys, jardin botanique...

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 2/4

    Tout est réuni pour faire de votre visite un moment magique. Petits et grands enfants, touristes, sportifs ou simples promeneurs, chacun y trouvera son bonheur. »

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 2/4

     
     

    8 commentaires
  • Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 1/ 4

    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’appellation du lieudit de « La Tête d’Or » précède de loin la création du parc. La légende voudrait, en effet, que les Croisés y aient enfouis jadis un trésor dans lequel se trouvait une tête de Christ en or.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 1/ 4

    On aperçoit les serres du jardin botanique

    On raconte qu’en 1855, une voyante aurait été engagée pour retrouver le précieux vestige, mais que, malgré tous ses efforts, elle ne put en déterminer l’emplacement. Légende ou réalité, à ce jour le mystère de la « Tête d’Or » n’a toujours pas été élucidé.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 1/ 4

    Le parc fût créé au 19ème  siècle sous l’impulsion du préfet et maire de Lyon Claude-Marius Vaïsse dans le but de « donner de la nature à ceux qui n’en ont pas ». La réalisation du parc fut confiée en 1856 aux paysagistes Denis et Eugène Bühler et à l’ingénieur Gustave Bonnet.

    Lyon (69): Parc de la Tête d’Or 1/ 4

    Le parc fut ouvert un an après le début des travaux qui prirent fin en 1861. La partie zoologique et le jardin botanique furent créés respectivement en 1865 et 1887. Source site du Parc

     
     

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique